Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le portail
  • Le portail
  • : Une façon de se promener, de rèver, et de partager illusions et déboires !
  • Contact

Recherche

Archives

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 17:53

Le vieux couple .

Tout doucement, dans l'hiver de leur vie,

Ils passent à pas lents, cheveux épars et blancs,

Ils dégagent sur leur passage, l'odeur vague

Et triste, du soleil vieillissant aux confints de leur monde !

Tous deux, de leurs mains noueuses et tanées,

Tiennent la canne usée par le temps parcouru,

Et leurs visages blancs et ternis par tant de sentiments,

Regardent fixement, les feuilles mortes de leurs pensées!

Tous deux, leur coeur a battu, mille et une fois,

A chaque joie, à chaque peine, et tous les deux,

Usés à force d'amour, ne font plus qu'un,

Battant d'un même rythme, d'un même son !

Leur pas est lent, très lent, assorti à leur âge,

Qui n'en finit pas de durer ....

Et leurs pauvres jambes fragiles et grêles,

Ne peuvent plus porter ce corps qui s'affaiblit.

Pourtant, ne sont-ils pas heureux du chant de l'oisillon,

Du rayon de soleil qui fait briller leurs yeux,

De la fleur aux couleurs si vivantes et pourtant éphémères ,

Des cris d'enfants dans les jardins d'hiver,

Et des beaux arbres verts, au printemps des saisons....

N'ont-ils pas, encore, au coin des yeux plissés,

La larme argentée que leur suscite les plaintes d'un violon,

Sur le disque rayé des années d'autrefois ?

N'y a-t-il pas, au fond de leurs deux coeurs,

Un amour infini, que seul peut découvrir,

L'homme qui sait lire au fond de leurs regards ?

Et ce si grand amour a duré tant et tant,

Que leurs deux coeurs, peu à peu, se fondant en un seul,

Ne peuvent plus, l'un sans l'autre,

Vivre sans pleurer .....

Leurs souvenirs sont dans l'écrin de leur pensées,

A jamais enfouis, fermé par un regard, un baiser.

L'un sans l'autre n'est plus que déchirure,

Béante plaie, et vieux chagrins d'amour !

Tout seul, peu à peu, il trace la route

Vers celui qui n'est plus, à la vie à la mort,

Mais qui attend toujours, au fond de ses ténèbres,

Son complément indélébile et pourtant mortel !

Que s'aimer est long, si courte est la vie,

Le vieux couple le sait, et dans leur long passé,

Et aujourd'hui encore, leurs mains savent caresser,

La joue humide de pleurs, ou le cheveux de neige,

Afin que l'autre cesse d'être dans la tristesse .

Tous deux ont aimé, tous deux vont ensemble

Vers la fin de leur vie, à la tombée du jour,

Trouver peut être enfin, la grande Eternité !

Annie.L.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aimée 18/02/2007 22:34

HI !!!HI ! !!!!ES-CE QUE JE VAIS TE DIRE COMMENT ON FAIT?IL FAUT VRAIMENT QUE TU SOIS TRES GENTILLE AVEC MOI.MAIS,COMME TU L'ES,JE VAIS ESSAYER DE TE L'ECRIRE PAR E.MAIL.BISOUS A TOI MON AMIE.AIM2E

aimee 17/02/2007 22:22

Je sais que tu ne vas pas très bien en ce moment,alors,je t'envoie cela pour te faire sourire.Bon week end a toi.Aimée

aimee 16/02/2007 14:38

Quelle magnifique poeme sur le vieux couple,et tellement empreint de réalité.
Beaucoup de bisous en ce début de week end.Aimée

Fred :0036: 15/02/2007 09:33

Annie,Un p'tit bonjour en passant. Toujours aussi bien tes textes.@+