Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le portail
  • Le portail
  • : Une façon de se promener, de rèver, et de partager illusions et déboires !
  • Contact

Recherche

Archives

16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 17:23

etude_sur_les_taches.jpg

 

 

 

A tout hasard ...

 

 

 

Un oiseau, une fleur,

Un bruit, une musique,

Le Soleil, un bonheur,

Une étoile et ...

C'est fini ! !

 

La vie, la joie,

La nuit, la peur,

Le mal, le froid,

Immense, intense, ...

Et c'est la mort ...

 

Espoir, printemps,

Eté, chaleur,

Chanson, bonheur,

Et tout ...recommence ! !

 

Annie.L.

 

 

 

 

 

Fleurs.Fleurs-de-pissenlit.jpg

 

 

 

 

 

bar1322.gif

 

A bientot, et merci de votre passage !

 

 

annie13.gif


Repost 0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 18:24
dyn006_original_400_400_gif_2604260_a1148ea287476d7f85ff961.gif






Noël au pays

 **                                   
Noel avec deux étoiles sur le e
Deux petits points comme deux yeux

Sur le nez gelé 
Des grandes cheminées
Mille pierres de lune scintillent

La robe de la nuit qui brille
Couvre de paillettes dorées
Tous les sapins étonnés

C’est Noël dans tout le pays

Sous le ciel du monde entier
Les enfants font des rêves de paix

Dehors le vieil homme tire un traîneau
- «  Et pour toi, quel serait le plus beau cadeau ? »
- «  Oh, deux étoiles et puis un vœu
Deux étoiles comme deux yeux 
Qui me voient et me comprennent
Et me disent encore qu’ils m’aiment »

C’est Noël et nous sommes tous réunis



Chantal Abraham

 

 

 

 

 

S-rieSous-boisRestes-d-automne-copie-2.jpg

 

01-saint-hilaire-harcouet.cr_che_vivante.jpg

 

 

train_e_d___toile.gif

Il ne reste plus qu'a attendre ce jour de Noël, en espérant que tous les souliers seront remplis de jouets pour les petits et aussi, de bonheur pour les grands ! ! 

 

 

 

 

 


Repost 0
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 18:05



Aquarelle imaginaire ..."Le monde à l'envers"


Le Monde ... à l'envers ....

A l'endroit, à l'envers,
La vie va, vers l'amour , vers l'enfer...

Un soleil, un arbre,
Un chemin , une fleur,
Un sourire qui nargue,
Une voix qui fait peur !
Une main qui se tend,
Un aveu plein d'amour,
Un enfant qui pleure,
Un homme éperdu.....

A l'endroit, à l'envers,
La vie va, vers l'amour, vers l'enfer ....

Un nuage... Tiens, la pluie ! ! !
Un vent sauvage et fort,
Courbe le temps, courbe le dos ...
Le ciel est noir, le soleil n'est plus !
Comment,  doucement,
Vais-je vivre, ou survivre ?

La vie va, vers l'amour, vers l'enfer,
A l'endroit... à l'envers .....


Annie.L.

Révolution ! !
(Aquarelle réalisée d'après photo, du Volcan de la Fournaise, à la Réunion)


Repost 0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 09:24



Bonne fête à toutes les Grands-Mères



Pour la petite histoire, la fête des grands-mères à été créée en 1987

par la marque de café, le Café Grand-Mère du groupe Kraft Jacobs Suchard.  Elle est donc d’origine commerciale. Depuis ce temps, en France, tous les premiers dimanches de mars, les aïeules sont fêtées. Au cours des ans, cette fête a pris de plus en plus de popularité et est, dès lors, mentionnée dans les calendriers français.





Que cela ne gâche en aucun cas cette fête, et que toutes les grands-mères du Monde soit fêtées et aimées comme elles le méritent !

Repost 0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 16:22


UNE BONNE FETE A TOUS NOS PAPA ! ! !

Un petit échantillon de petits poèmes, qui sont le reflet de la pensée de nos petits et de nos grands, envers leur papa !











Un papa rapluie


Qui me fait un abri
Quand j'ai peur de la nuit

Un papa ratonnerre
Je ne sais pas quoi faire
Quand il est en colère

Un papa rasol
Avec qui je m'envole
Quand il rigole

Un papa tout court
Que je fête en ce jour
Avec tout mon amour

Pierre Ruaud
La loufoquerie
  fetes127.gif

 

  fetes507.gif Papa je t'aime
Et ce poème
Est en ce jour
Mon cri d'amour

Patrick
Voyages Immobiles
Dans mes yeux tu peux lire
Ce qui me fait plaisir
Sur mes lèvres tu peux lire
Ce qui me fait sourire
Et dans mon coeur tu peux lire
Ces trois mots qui veulent dire:
Je t'aime.

Bonne fête papa!
  fetes105.gif
  fetes197.gif Pour ce jour où tous les enfants
Ont appris un compliment
A leur papa, ils veulent dire
Avec leur grand sourire:
"Bonne fête papa
Prends-moi vite dans tes bras."
Au cas où tu ne le saurais pas,
Aujourd'hui on fête les papas,
Et même si tu sais que je t'aime
Je veux te le redire quand même.
Pour te témoigner mon affection,
J'ai appris une récitation
Et te souhaite de tout mon coeur,
Beaucoup, beaucoup, beaucoup de bonheur.
  fetes328.gif
  2041.gif Quand tu es là,
Papa, papa,
Je ne crains rien.
Je suis si bien!
Tu es si grand,
Si rassurant.
Tout va bien mieux.
Je suis heureux,
Et je t'adore
Bien plus encore.
Cher papa
Ne crois pas
Que j'allais oublier ta fête.
Depuis plusieurs jours, je répète,
Seul, dans ma tête ces quelques vers,
Que j'ai peur de te dire à l'envers,
Tellement je veux bien les dire.
Alors, si je te vois sourire,
Demain, quand tu les écouteras,
Je serai si content mon papa!
Mes petits bras autour de ton cou,
Je me blottirai contre ta joue,
Puis je te couvrirai de baisers.
Et tant pis si tu n'es pas rasé!
 fetes130.gif
 fetes105.gif Quand j'ai froid
Dans mon coeur
J'ai froid partout
Je te vois
Oh! Papa!
Un petit bisous
Et puis voilà
J'ai chaud partout!

 

Il est évident que ces poèmes ne sont pas de moi, mais que j'ai voulu partager ce moment de ... fête des papas ! !

Merci de votre passage, et à bientôt !

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 16:23

Bonjour vous tous, et mille excuses pour vous avoir abandonnés quelques temps ....

Me revoilà, pour échanger quelques pensées, quelques états d'âmes !

Les saisons, la vie ....

Une fleur, un oiseau,

Et le chant d'un ruisseau,

Le bruissement des feuilles,

La caresse du soleil....

Te voilà, Printemps !

L'écume de l'océan,

Le cri des mouettes,

La chaleur du jour,

Les bruits sourds de la nuit,

Toi, l'Eté, tu n'es pas loin !

Et puis, les vendanges,

Les arbres vieillissants et roux,

Les pluies lourdes

Martelant les vitres,

C'est bientôt que l'Automne arrive !

Alors, l'hiver approche,

Avec sa froidure,

Sa tristesse et ses nuits sans fins ! !

Tout comme la vie,

Les jours passent tristes et épuisants,

Apres et dégoulinants

De misère et de froid !

Peu à peu les jours s'éffilochent

Au grè des saisons

Des embruns et des pluies.

Des larmes amères, ou aigres-douces

Coulent sur mes joues,

Devant l'inexorable ,

L'absurdité de la vie, du Monde....

Comment arrêter ce flux incessant

De peines et de tortures !

La vie, la mort,

Tout se mélange,

Le soleil et la pluie

Lasurent les visages

De sillons profonds

A jamais creusés,

Tenaces et ineffaçables .....

Ainsi va la vie, la mort,

Le chagrin et la peine,

Mais avec le jour, parfois,

Se lève l'espoir.....

Celui qui fait renaître et vivre ! !

 

 Ne vous fiez pas à ces quelques mots, .... l'espoir fait vivre, et tout comme vous, j'ai beaucoup d'espoir, donc je vis... et compte bien vivre , savourer les bons moments, et effacer les mauvais !

Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 15:16

 

Un petit poème que j'ai trouvé, avec la complicité d'amies, et que je vous soumets.... Il est beau et émouvant !






 



 

 

 

 

 

CLOWN T'EN VA PAS (1984)

 

 

 

Clown, t'en va pas Viens chanter avec moi...

 

 

 

Tu sais faire D'une fleur Un jardin
De trois mots Tendres Une chanson
Tu crées Une rivière De diamants
Avec Les larmes D'un enfant
Clown t'en va pas Viens rêver avec moi

 

 

 

 

 

 

 

 

On dit Que les Hommes Sont déments
Moi je sais Qu'ils ne sont Qu'inconscients
Ta tendresse Tes chansons Et tes rires
Découvrent Nos yeux D'enfants
Clown t'en va pas Viens rire avec moi

 

 

 

Apprends-moi A aimer Un enfant
Sa couleur Ses coutumes Son accent
Arabe Juif ou noir Musulman
Tu sais Les faire rire Pareillement
Clown t'en va pas Viens chanter avec moi



 

 

 

Tristesse Ce soir Tu m'étreins
Ma tête Est vide Dans mes mains
Des étoiles Montre-moi Le chemin
Qui mènera Vers le rêve Et l'Amour
Clown t'en va pas Viens chanter avec moi

 

 

 

Clown t'en va pas Viens AIMER avec moi…

 

 

 

         Edouard HECK

Pour voir le site de ce clown-poête :
http://www.magicomique.fr 

 

 

 

 

 

 

Serait-il triste, le Clown ??? En regardant le Monde de près, en revenant à la réalité, peut être a-t-il raison de pleurer !

 

Repost 0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 18:59

Juste une petite constatation, un regard sur le Monde, à .... réfléchir ......

Si le monde était un village de 100 personnes...
Aujourd’hui, plus de 6 millards de gens vivent dans le monde.
Si on pouvait réduire la population du monde en un village de 100 personnes tout en maintenant les proportions de tous les peuples existants sur la terre, ce village serait ainsi composé :


59 asiatiques
14 américains (Nord, Centre et Sud)
14 africains
12 européens
1 personne en provenance du Pacifique-Sud


50 femmes et 50 hommes
30 enfants et 70 adultes
30 blancs et 70 non blancs
90 hétérerosexuels et 10 homosexuels


33 chrétiens
21 musulmans
15 hindous
6 bouddhistes
5 animistes
6 autres religions
14 sans religion ou athées


15 parleraient le chinois, le mandarin
7 l’anglais
6 l’hindi
6 l’espagnol
5 le russe
4 l’arabe
3 le bengali
3 le portugais
Les autres parleraient indonésien, japonais,
allemand, français et quelques autres langues.


Dans un tel village avec autant de gens différents, il serait très important d’apprendre la tolérance et le sens du partage avec ses voisins. Sur les 100 personnes :


20 souffriraient de malnutrition
1 serait en train de mourrir de faim
15 seraient suralimentés (voire obèses)
6 personnes possèderaient 59% de la richesse totale et tous les 6 seraient originaires des USA. 74 personnes possèderaient 39% de la richesse totale
et 20 personnes se partageraient les 2% restant
20 personnes consommeraient les 80% des énergies du village et 80 personnes se partageraient les 20% restant.
20 n’auraient pas d’eau potable
56 auraient accès à des installations sanitaires
15 adultes seraient analphabètes
1 aurait un diplôme universitaire
7 posséderaient un ordinateur


En une année, une personne du village mourra mais deux enfants naîtront, ainsi à la fin de l’année le village comptera 101 personnes.



Prenez en considération aussi ceci :


Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.


Si vous n'avez jamais été dans la peur et le danger d’une guerre, d'un bombardement, de terrains minés, d’enlèvements par des groupes armés, vous êtes mieux que 1 milliard de personnes.


Si vous pouvez parler et agir en accord avec votre foi et vos convictions, sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez une meilleure chance que 3 milliards de personnes.


Si vous avez de la nourriture dans votre frigo, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la terre.


Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie du 8% les plus privilégiés du monde.


Si vous lisez ce message, vous êtes vraisemblablement une personne chanceuse!


(Texte derivé de "State of the Village Report" de Donella Meadows)

Vous avez réfléchi ???

Vous n'êtes pas si malheureux que ça ! !

Bon courage et beaucoup de bonheur !

Repost 0
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 17:20

Et voilà, je reviens .... tout doucement, en douceur....

Je ne vous ai pas abandonnés, loin de là ! !

Juste un petit poème, un instant à passer avec vous !

Lisez-le, sous mon arbre, .... protecteur mais un peu seul !

Sur le quai ....

Et le train était là, sur le quai !

Je m'installais, sur les bords d'un vieux banc,

Et le matin tout frais, me faisait frissonner .

Les gens allaient, venaient, courraient,

Tous avec des valises, seuls avec leurs pensées.

C'était les embrassades, furtives,

Les adieux chaleureux, les yeux humides...

C'était, ... c'était.... La gare avec ses quais,

C'était,.... c'était.... le matin froid,

Les départs, les retours,

Les déceptions, ou les nouvelles amours,

Les odeurs de cambopuis, de graisses et de repas froids,

Les courants d'air fumants,

Les grincements de roues, de rails et de ferailles,

La voix de l'inconnu, au micro de l'incompréhensible,

Annonçant le départ, l'arrivée ou le retard,

D'un train d'on ne sait où, car on ne comprend pas !

Et puis, tout d'un coup,

Comme un tremblement de terre,

Alors que je révais et pensais à tout et à rien,

Un bruit de tonnerre, assourdissant, affreux,

Faisant trembler les quais, la gare et toute la terre,

Le train, là, devant moi, prenait le départ ! .....

Alors, sortant de mes idées, vidée de mes esprits,

Je regardais, pour la énième fois,

Partir le train, emportant sur la voie,

Peines, chagrins, déchirements ou joies ! ! !

Tout partait, le vide était resté,

Le silence, un instant, faisait un bruit d'enfer ....

A bientôt, bonne lecture, .... et merci de vos commentaires !

 

 

 

Repost 0
26 août 2007 7 26 /08 /août /2007 18:35

 

Désillusions.... tristesse !

Du nord au sud,

D'est en Ouest,

Son esprit vagabonde

Pour ne jamais se fixer,

Tout oublier ...

Aujourd'hui tout s'effondre,

Demain sera un autre jour ....

Elle est lasse du temps qui passe,

En laissant toujours des traces

De blessures, et de peurs !

Elle veut vivre sa vie

Avec un peu de bonheur,

Un peu de joie,

Comme il se doit ! !

Long est son parcours,

Tenace est sa volonté .

Mais chaque jour qui passe,

Amène son espoir !

Tout recommence,

Comme une valse lente

Qui s'effiloche

Au gré du temps !

Personne ne comprend

Ni sa solitude, ni son mal-être,

Elle vit ....

En recluse et en rève ...

Le monde lui fait peur,

Elle a peur de la vie,

Pourtant elle voudrait tant

La croquer .... à l'infini !

 

 

Repost 0